Suivez Pascal Gannat sur Twitter
Page Facebook Pascal Gannat

Fontevraud : 1 étoile au Michelin pour le chef, 36 étoiles pour les contribuables    télécharger PDF

Dans son édition 2017, le célèbre guide gastronomique Michelin a décerné sa première étoile au chef Thibault Ruggéri du restaurant de l’abbaye de Fontevraud. Le groupe régional FN-RBM le félicite chaleureusement pour cette prestigieuse récompense largement méritée.

 

Si le restaurant de l’abbaye brille par la qualité de ses assiettes, l’addition est beaucoup plus indigeste pour le contribuable ligérien. Il faut rappeler que ce restaurant et l’hôtel de luxe adjacent sont la propriété de la Région qui y a investi plusieurs millions d’Euros sous la gestion de l’ancien président Jacques Auxiette et de son lieutenant de l’époque, Christophe Clergeau, devenu depuis président du groupe PS. Depuis, les résultats de la SASU Fontevraud qui gère ces établissements ne cessent de se dégrader, la région ayant même dû voter en urgence une avance en compte courant de 1.100.000 € le 20 octobre dernier pour couvrir les pertes et éviter le désastre. Les résultats 2016 s’annoncent désastreux et les perspectives guère encourageantes. Dans son bilan 2015, cette société affiche 116.000 € de créances douteuses, ce qui veut dire en clair de notes impayées. Quels sont les clients indélicats qui ont laissé une telle ardoise ? Nous ne le savons toujours pas malgré nos demandes.

 

Le groupe régional FN-RBM rappelle que la Région n’a aucune vocation ni compétence pour gérer un hôtel-restaurant et qu’elle a bien d’autres dossiers budgétaires lourds à traiter (agriculteurs en détresse, apprentissage, développement économique, transports, santé, …). Nous souhaitons donc qu’elle profite de la notoriété apportée par cette étoile pour trouver un repreneur professionnel de l’hôtel et du restaurant.

Pascal Nicot

Conseiller régional

Commission entreprise

  

Pascal Nicot

Front National-Rassemblement Bleu Marine

Conseil Régional Pays de la Loire

16/02/2017

Fontrevaud: 1 étoile pour le chef au Michelin, 36 étoiles pour les contribuables