Suivez Pascal Gannat sur Twitter
Page Facebook Pascal Gannat

Pascal Nicot

Front National-Rassemblement Bleu Marine

Conseil Régional Pays de la Loire

19/04/2018

Rassemblement de la droite nationale : les sondages montrent sa pertinence


Le sondage IFOP paru mardi dernier apporte un éclairage intéressant sur la situation politique française, un an après l’élection d’Emmanuel Macron à la Présidence de la République.

 

D’abord il confirme l’apparence de 3 pôles : un pôle central européiste que fédère Emmanuel Macron (36%), un pôle de gauche radicale très minoritaire (moins de 20%) et un pôle de droite nationale qui regroupe les électorats de Marine Le Pen (23%), de Nicolas Dupont-Aignan (6%) et de Laurent Wauquiez (8%). Ces 8% qui voteraient pour Laurent Wauquiez sont des électeurs de droite eurosceptiques, très préoccupés par les problèmes d’immigration, de sécurité et d’identité. Ils sont très majoritairement favorables à ce qu’une plateforme programmatique soit élaborée en réunissant tous ceux qui veulent défendre notre nation. Le reste des électeurs de François Fillon se sont  tournés vers Emmanuel Macron, séduits par les réformes libérales qu’il entreprend, mais si elles relèvent plus de l’affichage et du symbole que d’une transformation profonde.

 

Il apparaît évident que ce pôle de droite nationale est la seule opposition crédible à la politique d’Emmanuel Macron, qui est d’ailleurs jugé très éloigné des préoccupations du peuple français pour 2/3 des sondés.

Un nombre croissant de personnalités politiques de tous les partis de droite ont adressé des messages de rassemblement. L’appel d’Angers lancé il y a quelques jours auquel Pascal Gannat a participé ainsi que les rapprochements d’élus LR, FN et DLF en Gironde en témoignent. En tant qu’élu régional et responsable politique sarthois, je milite depuis longtemps pour que la droite arrête la machine à perdre et réponde aux aspirations de ses électeurs.

Pascal Nicot

Délégué départemental

Front National de la Sarthe

Conseiller Régional