Region Pays de La Loire Dossier les sujets qui fachent CES Las Vegas, les Biscottes, Christine Guerriau & Fontevraud

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Telecharger la version PDF


La majorité schizophrénique de Bruno Retailleau

            François Bayrou vient d’annoncer son soutien à Emmanuel Macron. Un jeu d’alliance qui pourrait bouleverser la majorité de Bruno Retailleau à la région des Pays de la Loire.  

 

Pascal Gannat avait dénoncé l’alliance ambigüe entre la droite et le centre dès la campagne électorale de 2015. En effet, le très « droitier » et très « conservateur » - du moins dans les discours – candidat tête de liste Bruno Retailleau, avait préféré favoriser sur sa liste les candidatures UDI et MoDem, dont certains appelaient à voter Hollande en 2012, plutôt que des candidats de Sens Commun, pourtant ses alliés naturels.

 

Aujourd’hui au sein de la majorité régionale, Les Républicains et l’UDI soutiennent François Fillon. Mais c’est sans compter avec le logiciel idéologique très gauchisant de certains élus UDI, qui ont prouvé à plusieurs reprises qu’ils avaient plus de points communs avec le groupe d’opposition PS qu’avec Bruno Retailleau, notamment sur les questions sociétales ; ni sur le fait que certains élus UDI dans Pays de la Loire, comme Jean Arthuis, soutiennent déjà Emmanuel Macron. Quant aux deux élus régionaux issus du MoDem, il y a fort à parier qu’à l’instar de François Bayrou, ils prêtent eux aussi allégeance à l’ex-salarié de la banque Rothschild. C’est le nivellement par la gauche et le délitement par le centre.

 

L’exécutif régional devra faire voter les mesures de son projet à un groupe d’élus divisés entre un camp Fillon et un camp Macron. Idem pour les élections législatives, au cours desquelles des élus régionaux investis par LR affronteront dans leurs circonscriptions des élus investis par l’UDI, alors que dans le même temps ils seront censés voter ensembles les mesures de Bruno Retailleau. Pour couronner le tout, qu’il n’est pas exclu que certains élus régionaux LR, déjà profondément divisés par la primaire, soutiennent finalement la candidature d’Emmanuel Macron, en cas de sondages favorables. En effet, beaucoup à droite ne respectent aucune cohérence d’idée et de fidélité, comment en témoigne l’ambivalente Christine Guerriau, élue régionale Les Républicains qui se laisse, à l’occasion, engager comme assistante parlementaire d’un sénateur PS.

 

Dans cette pétaudière, existera-t-il encore une majorité régionale cohérente soutenant la présidence de Bruno Retailleau ? Pour tenir sa majorité, le président de région sera forcé de donner encore plus de gages aux élus centristes, signant ainsi son glissement définitif à gauche sur l’identité, la sécurité, la famille, l’Union européenne. Au niveau local et national, seule Marine Le Pen incarne le rassemblement des forces patriotiques qui au-delà des clivages partisans expriment le souci du bien commun de la nation, d’où notre slogan « Au nom du peuple ».

Groupe FN-RBM

Région Pays de la Loire



  

  

  

Le Communiqué de la Semaine: La majorité schizophrénique de Bruno Retailleau

communiqué censuré par la presse regionale en Pays de la Loire

Suivez nous sur:

 Facebook, Twitter et sur Youtube